Les conseils Outils Wolf - Automne

En automne, vous n'allez pas chômer dans vos jardins et potagers. Vous trouverez ici tous les bons conseils pour bien entretenir et cultiver vos plantes en automne.

Nos conseils par catégories
Pelouse & Gazon Tous
Massifs & potagers Tous
Arbres & Buissons Tous
Terrasses & Balcons Tous
Entretien des outils Tous

5 bonnes pratiques pour l’élagage des arbres

A quoi sert l’élagage ?

A quoi sert l’élagage ?

- Permet un contrôle des bois mort pour assurer la bonne pousse de l’arbre

- Réduire la taille de l’arbre quand celui-ci devient trop imposant

- Couper les branches basses qui pourraient générer trop d’ombre

1/ Bien choisir l’emplacement de son arbre

1/ Bien choisir l’emplacement de son arbre

Pour diminuer les opérations de taille, choisissez au préalable des arbres dont le volume adulte correspond à l’espace disponible.

 

Les questions à se poser avant de planter son arbre :

  • Va-t-il devenir dangereux ? Il se peut qu’en grandissant votre arbre devienne menaçant pour la toiture ou les câbles électriques.
  • Va-t-il devenir trop envahissant ? Si vous souhaitez planter un arbre en limite de propriété il y a des distances à respecter par rapport au terrain voisin qui varient selon la hauteur de votre plantation.

Pour les arbres de plus de 2 mètres veillez à le maintenir à une distance minimum de 2 mètres par rapport au terrain du voisin

Pour les arbres de moins de 2 mètres : une distance de 0,50 mètre suffit.

 

Si vous ne respectez pas ces distances légales, votre voisin peut exiger que vos plantations soient arrachées ou réduites à la hauteur légale. Il peut également vous contraindre à couper les branches qui avancent sur sa propriété.

2/ Tailler à la bonne période

2/ Tailler à la bonne période

D’une manière générale, il est recommandé d’élaguer un arbre en automne, ce qui permet d’intervenir après la chute des feuilles et avant les gelés. L’absence de feuilles vous offre une meilleure visibilité, cela vous permet en outre d’évaluer plus facilement les branches à couper.

Vous pouvez également effectuer la taille en vert, lorsque les arbres sont en activité végétative et qu’ils sont pourvus de feuilles. Cette taille s’effectue en fin de printemps et en début d’été. Son grand intérêt est la cicatrisation rapide des plaies par la formation du bourrelet cicatriciel et la mise en place immédiate de barrières chimiques pour protéger l’arbre des pathogènes.

Dans tous les cas, évitez de tailler vos arbres au début du printemps lors de la montée en sève des arbres. La coupe engendra un écoulement important de la sève. Evitez aussi d’élaguer durant les périodes de fortes chaleurs. Cela pourrait entraîner une déshydratation et même des brûlures pour les essences à écorce fine.

Il est également déconseillé d’élaguer en Aout, les repousses trop jeune fraichement coupées pourrait être exposées au gel.

Cela dit, sachez que selon l’espèce de vos arbres les périodes de taille préconisées diffèrent. Renseignez vous sur la famille de votre arbre. S’agit-il d’un résineux, feuillus, palmiers ou bien d’un arbre fruitier ? Selon la réponse, il vous sera conseillé d’élaguer à différents moments de l’année.

3/ Tailler à la bonne fréquence

3/ Tailler à la bonne fréquence

C’est surtout dans leurs jeunes années que les arbres doivent être coupés assez fréquemment. Vous éviterez ainsi de couper plus tard des branches de grand diamètre, qui auront du mal à cicatriser.

 

Il convient de retenir les fréquences suivantes :

▪ moins de 10 ans : élagage tous les ans

▪ 10-15 ans : élagage tous les 2 ans

▪ 15-20 ans : élagage tous les 4 à 5 ans

▪ plus de 20 ans : élagage tous les 10 ans

 

Pour le bien de votre arbre, soulagez le de son bois mort et de ses branches cassées, allégez les ramures jugées trop touffues, enlevez les branches basses pour remonter le houppier et éliminez les drageons ou rejets qui poussent depuis une racine.

4/ 4 règles d’or pour limiter la surface des plaies et favoriser la cicatrisation

4/ 4 règles d’or pour limiter la surface des plaies et favoriser la cicatrisation

Voici 4 bons conseils pour limiter la surface des plaies et favoriser la cicatrisation :

▪ Il ne faut couper que des branches de petit diamètre (inférieur à 5 cm) de façon à ce que la plaie de taille soit rapidement refermée.

▪ Il faut tailler sur tire sève sans laisser de chicot (ou moignon). De cette façon la sève irrigue correctement les cellules qui vont fabriquer l’écorce et le bois protégeant la plaie.

▪ Il faut respecter l’emplacement et l’angle de coupe

▪ Les outils de taille doivent être propres et régulièrement désinfectés afin de ne pas propager des maladies ou champignons lignivores.

5/ Choisir les bons outils

5/ Choisir les bons outils

Les outils à utiliser pour élaguer varient en fonction de la nature des branches à couper, de leur diamètre ou de leur hauteur.

 

Pour les branches basses privilégiez le sécateur. Il en existe de différents types :

▪ un sécateur à enclume pour les branches mortes ou bien en cas de bois très dur.

▪ un sécateur à lame franche qui vous permettra de couper des branches de bois jeune, sec ou vert jusqu’à 3 cm de diamètre sans abîmer la partie restante de la branche.

 

Appliquez la lame tranchante du sécateur sur la partie de la branche qui restera sur l’arbre pour effectuer une coupe franche et bien nette.

 

L’échenilloir, sorte de sécateur porté sur un long manche et la perche élagueuse prendront le relais pour les branches fines ou moyennes, hautes et moins accessibles.

 

L’élagueur est quant à lui à utiliser pour les grosses branches allant jusqu’à 50 cm de diamètre. Il est en général pourvu d’un système de démultiplication de puissance, pour moins d’effort.

 

Au-delà de 5 cm de diamètre, la scie arboricole s’impose. Montée sur une perche télescopique, elle vous permettra d’atteindre des branches jusqu’à 5,5 m de hauteur et sans l’aide d’une échelle !